Collaborations internationales

Le Centre de Théorie et Analyse du Droit fait partie d'un réseau (Analisi e Diritto) de théorie analytique du droit, qui se réunit, chaque année en séminaire. Ce séminaire est très original, puisqu'il fait intervenir des chercheurs confirmés, des jeunes chercheurs et des personnalités éminentes représentatives de la recherche en théorie analytique du droit. Les participants émanent très largement d'Italie et du monde hispanique lato sensu, et un peu France, essentiellement représentée par le Centre de Théorie et Analyse du Droit qui a, de son côté, organisé les séminaire 2009 et 2013 à Florence (Villa Finaly). Les langues du séminaire sont donc le français, l'espagnol, le portugais et l'italien. Les actes sont publiés dans la revue Analisi e Diritto (Marcel Pons éd. à Madrid). Le prochain congrès aura lieu en octobre 2017 à l'Université de Palerme.

Par ailleurs, les membres du Centre de Théorie et Analyse du Droit participent au congrès et aux travaux de l'IVR (ass. Mondiale de philo du droit) qui se tient tous les deux ans dans une université étrangère (2017 Istanbul). Véronique Champeil-Desplats, membre du Centre de Théorie et Analyse du Droit, est membre du Comité exécutif de l'association.
L'IVR récompense tous les deux ans un jeune chercheur pour la qualité de sa recherche : Mathilde Cohen, membre du Centre de Théorie et Analyse du Droit, a été lauréate en 2009.

Enfin, les membres du Centre de Théorie et Analyse du Droit participent au congrès et aux travaux de l'I-Latina (Association pour une philosophie du droit du monde latin) qui se tient tous les deux ans, en alternance avec les congrès de l'IVR (2018 Rio de Janeiro). Eric Millard, membre du Centre de Théorie et Analyse du Droit, est membre du Comité exécutif de l'association, et Michel Troper, fondateur du CTAD, membre du comité scientifique.

Les universités européennes avec lesquelles collabore le Centre de Théorie et Analyse du Droit sont principalement: Turin, Gênes, Palerme, Breccia et la Bocconi de Milan pour l'Italie ; pour l'Espagne Alicante, Carlos III et l'Université autonome à Madrid, la Pompeu Fabra à Barcelone et l'Université de Girona ; en Allemagne, Univ. de Konstanz ; au Royaume-Uni Essex et Birmingham ; en Scandinavie Copenhague, Uppsala et Helsinki.

Le Centre de Théorie et Analyse du Droit entretient également des relations aux EU avec Chicago, Batimore, Georgetown et American University à Washington, New York Univ., Cardozo et Columbia à New York; ainsi que Boston College et Cornell University; au Canada, l'UQAM et MacGill ; en Australie, Sydney Univ. En Amérique latine avec le réseau des PUC (Rio de Janeiro, Lima), les universités argentines de Mar del Plata, Cordoba et Buenos Aires (UBA), les universités mexicaines de la UNAM et de l'ITAM, ainsi que l'externado de Bogota en Colombie. Enfin, au Japon avec Keio (Tokyo), Kobé et Nagoya.

Mis à jour le 02 février 2017